Ce texte a été écrit pour le Congrès de Zinal de l’UEY en 2024.

Prana

Ce texte a été écrit pour le Congrès de Zinal de l'UEY en 2024

Prana ou Lung en tibétain – techniques de respiration tibétaines

Le voyage enrichissant à travers l’enseignement de la respiration tibétaine et ses différentes techniques, telles que le renard renifleur, le triple rythme respiratoire, les 9 respirations de purification, la respiration du vase et les méthodes de contrôle et de posture de la respiration, déchiffrent le secret unique de l’énergie vitale prana ou, lung en tibétain. Le but ultime de l’enseignement de la respiration est l’union et l’unicité avec le prana ou le lung.

 

« Car comment le yogi ou la yogini pourrait-il atteindre la perfection,

si la forme intérieure et le secret du prana ou du lung

n’est pas reconnu et pleinement déployé ».

 

L’école de la respiration

Le yoga tibétain accorde une importance unique au corps humain. Il est vénéré comme un microcosme dans lequel se reflètent le rythme et l’ordre de l’univers. Le corps est animé par le Lung, une énergie vitale mystérieuse, et nourri par cette force respiratoire. La connaissance de cette énergie vitale biochimique et électrique qu’est le lung existe dans la pratique tibétaine depuis des millénaires. L’enseignement de la respiration, pilier du yoga, joue un rôle important dans le succès durable et efficace de la pratique des exercices tantriques. La forme d’énergie Lung permet de revigorer, de vitaliser et d’imprégner l’être tout entier.

 

La force du souffle comme médecine interne

La force originelle du poumon est utilisée dans la pratique du yoga et de la méditation comme médecine interne ou énergie d’autoguérison pour revitaliser et pénétrer le système subtil des nadi. Ce faisant, on prête attention à l’ancien souffle usé et épuisé qui circule dans le système ou qui reste concentré à un endroit. Ce vieux souffle est en partie responsable de l’apparition de troubles et de maladies. Il empêche également le développement et la réalisation des forces intérieures. L’enseignement de la respiration dans son ensemble est la base du renouvellement et de l’élargissement constants de l’énergie vitale circulante, le poumon, qui est constamment guidé plus profondément dans le réseau énergétique subtil. Grâce à cette prise de conscience et à l’utilisation de l’énergie respiratoire, le corps énergétique lumineux ou corps d’arc-en-ciel est progressivement construit et réalisé.

 

La nature comme illustration de l’enseignement

C’est dans la beauté et la finesse de la nature que les yogis et yoginis tibétains trouvent l’enseignement du yoga et de l’énergie vitale Lung. En effet, la nature rend merveilleusement visible ce qu’il faut entendre par un système holistique qui fonctionne bien. Du centre jusqu’aux extrémités, la forme d’énergie interne Lung agit et anime la totalité de l’être. Le Lung pénètre également l’ensemble du système subtil des nadi lorsque tous les canaux sont purs, clairs et perméables.

Les multiples techniques de respiration de la tradition du yoga tibétain ont pour but de nettoyer et de renforcer l’ensemble du réseau subtil et de le cultiver dans sa forme la plus pure. Le lung circule dans l’ensemble du système subtil en passant par les nœuds les plus fins jusqu’aux extrémités les plus éloignées.

 

Pratique des exercices tantriques

Dans la pratique des exercices tantriques, le pratiquant s’occupe toute sa vie des forces et des énergies de la force cosmique originelle, le prana ou le lung.

La purification, la régulation et la construction de l’énergie respiratoire constituent un aspect élémentaire de la pratique tantrique, en plus de tous les autres principes de base du yoga. Ce faisant, le corps, le souffle et l’esprit sont conduits dans une unité transformatrice de la conscience universelle. Ces trois aspects sont harmonisés par la pratique de l’attention et de la conscience dirigée et réunis en un grand tout.

 

Le corps énergétique subtil

Au centre des techniques de respiration tibétaines se trouve le corps énergétique subtil avec tous ses centres énergétiques ou chakras et le réseau des nadi qui s’étendent comme un réseau cohérent sur l’ensemble du corps énergétique. Ce système de nadi subtils est pénétré par Lung, la forme d’énergie qui englobe tout. Différentes formes de vent principales et secondaires, qui ont leur siège dans différents centres énergétiques, parcourent le système des nadi.

 

Les huit étapes de l’enseignement de la respiration

L’apprentissage de la respiration implique un processus continu qui a pour but l’expérience directe et l’union avec l’énergie vitale omniprésente. L’apprentissage de la respiration est mené pas à pas par différentes étapes constructives jusqu’à l’achèvement de l’union avec la forme d’énergie universelle. Pour ce faire, le chemin est divisé et construit en huit étapes :

  • Attention à la respiration
  • Techniques de respiration préparatoires
  • Équilibre respiratoire
  • Techniques de nettoyage de la respiration
  • Techniques de construction de la respiration
  • Posture respiratoire et contrôle de la respiration
  • Guidage de la respiration
  • Conscience de la respiration

 Attention à la respiration

Le travail sur la respiration permet d’entraîner l’attention à tous les aspects inhérents à la respiration. Dans sa forme la plus aboutie, la pleine conscience relie à la force universelle, au rythme respiratoire, à la qualité de la respiration et aux processus universels naturels de la respiration. L’accent est également mis, en tant que point de départ de l’enseignement, sur la compréhension de la respiration nasale. La respiration nasale ressemble au rythme d’une fleur, peu de gens savent que les ouvertures nasales pulsent à un rythme ancestral. Elles s’ouvrent et se ferment comme une fleur, en fonction de l’humeur, de l’état d’esprit ou de la position du soleil et de la lune. Ce rythme fascinant renferme le grand secret de la vie et nous initie aux mystères profonds du prana ou du lung.

Techniques de respiration préparatoires

Les techniques de respiration préparatoires parcourent les deux canaux respiratoires afin d’approfondir les deux courants respiratoires. Les canaux respiratoires sont libérés des tensions et des crispations par des techniques d’inspiration et d’expiration puissantes et saccadées dans différentes postures. Les courants respiratoires sont ainsi guidés vers un flux naturel et détendu.

Équilibre respiratoire

Grâce à des exercices respiratoires doux et à une conscience intérieure focalisée, les mouvements respiratoires de remplissage et de vidage sont détendus et harmonisés de manière approfondie afin de les amener à un équilibre intérieur stable. Les flux inspiratoires et expiratoires sont autonomes, et pourtant ils se conditionnent mutuellement, sinon il n’y a pas d’équilibre ni d’union des forces primaires.

Techniques de purification de la respiration

Lors de chaque séance de pratique, les praticiens nettoient leurs nadi afin de les protéger et de les purifier. Pour ce faire, ils utilisent les canaux principaux afin de pénétrer dans le réseau subtil par leur intermédiaire. Les différentes techniques nettoient et équilibrent le flux respiratoire dans les canaux respiratoires gauche et droit. Ce faisant, elles réduisent les tensions et les crispations sur les plans physique, psychique, mental, émotionnel et spirituel. Parmi les techniques de purification les plus importantes, on trouve les 9 purification du souffle, qui constitue le fil rouge de toute la pratique d’un yogi ou d’une yogini.

Techniques de construction de la respiration

La pratique des techniques de construction de la respiration permet d’agrandir et d’élargir l’espace pour le Lung. Une combinaison d’exercices respiratoires, de techniques de nettoyage, d’exercices physiques et de méditations est au cœur des techniques de construction. Ce processus requiert un esprit clair et focalisé ainsi que la capacité de contrôler et de stabiliser la respiration.

Posture respiratoire et contrôle de la respiration

La posture respiratoire et le contrôle de la respiration sont basés sur le système respiratoire purifié, afin que le Lung puisse s’écouler dans le système subtil des nadi et le pénétrer. Dans la pratique du yoga des énergies subtiles, le Lung purifié et approfondi est utilisé pour réaliser la nature de l’esprit.

Guidage de la respiration

Le grand art de la méditation et l’aptitude acquise aux techniques de visualisation constituent la base de la direction consciente de la respiration. La respiration est retenue profondément et longuement comme dans un récipient et contrôlée de manière focalisée. Ce faisant, le pratiquant se connecte à son esprit clair et à l’énergie du Lung et la dirige de manière ciblée à travers le système subtil des nadi.

Conscience de la respiration

Le yogi ou la yogini crée une connexion complète avec le souffle par le biais de l’immersion méditative et pure et fusionne avec la conscience inhérente de l’énergie vitale universelle prana ou lung.

 

“Là où l’extérieur et l’intérieur sont identiques, le savoir est infini,

là où l’ombre et la lumière sont identiques, la sagesse est infinie”.

Milarepa – yogi tibétain

 

L’inspiration et l’enrichissement des processus naturels de la nature sont intégrés dans le parcours en huit étapes de la théorie de la respiration. Ils sont la clé pour débloquer la connaissance de la mystérieuse énergie vitale Prana ou Lung. Le yogi ou yogini devient le vaisseau et le prana ou le lung lui-même.